Quels sont les lieux concernés et à partir de quand, par Opera News

Une bonne nouvelle pour les cinémas, alors les salles de concert, avec public debout, pourront...

Depuis quelques semaines, le protocole sanitaire évolue à mesure que la situation épidémique s’améliore. C’est ainsi qu’à partir de la fin du mois, le port du masque en intérieur ne sera plus obligatoire dans certains lieux, où il était jusque-là exigé. Opera News vous détaille cet allègement progressif des restrictions.

28 février : Bas les masques !

Après des fêtes de fin d’année s’étant déroulées dans un contexte sanitaire tendu, les Français se mettent de nouveau à espérer quant à une fin prochaine de la pandémie, à mesure que les restrictions disparaissent peu à peu. C’est le cas du port du masque obligatoire, levée dans certains lieux clos à compter du 28 février prochain.

Au sein d’un communiqué du ministère de la Santé, le gouvernement à donc officialisé la fin du port du masque obligatoire au sein des lieux clos soumis au pass vaccinal. Le masque ne sera donc plus exigé au restaurant, dans les bars ou encore dans les cinémas. Cependant, il existe certaines exceptions.

Les transports et les lieux non soumis au pass vaccinal

Pour que la levée des restrictions ne coïncide pas avec un énième rebond épidémique, l’exécutif a fait le choix de conserver le masque obligatoire au sein des transports en commun, ainsi qu’au sein des lieux clos non soumis au pass vaccinal, tels que les supermarchés, les magasins de vêtements, comme l’a précisé le ministère de la Santé :

« Le port du masque en intérieur sera maintenu dans les transports et les lieux clos non soumis au passe vaccinal. Dans les autres lieux clos soumis au passe vaccinal, le port du masque ne sera plus obligatoire »

Vers une fin avancée du pass vaccinal ? 

Parmi les mesures de restrictions particulièrement controversées, celle du pass vaccinal continue d’être au cœur du débat, à mesure que la France voit se développer au sein de ses frontières des mouvements comme celui du « Convoi de la Liberté ». Porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal s’est exprimé concernant la fin prochaine de cette mesure, qu’il espère pour la fin mars/début avril :

« Il y a des raisons d’espérer qu’à cet horizon de temps la situation se sera suffisamment améliorée pour que nous soyons en mesure de lever ces ultimes mesure. La baisse franche, nous y sommes »

Partagez cet article

Laisser un commentaire