Convoi Antivax de la liberté : le mouvement qui compte bloquer toute la France ce week-end, par Opera News

https://images.ladepeche.fr/api/v1/images/view/61fd47818fe56f0dce493c06/large/image.jpg?v=1

Ce week-end, un mouvement antivax en provenance du Canada aurait pour grand projet de bloquer une partie des routes de France, avant de prendre d’assaut la capitale. Quelle est cette manifestation à l’échelle nationale qui inquiète le gouvernement ? Opera News vous détaille ce phénomène. 

Qu’est-ce que le « convoi de la liberté » ?

Alors que le monde entier semble progressivement entrer dans une phase propice au relâchement des restrictions sanitaires, certains continuent de lutter corps et âme pour leur totale abolition. C’est le cas d’un regroupement de routiers canadiens, qui en protestant contre l’obligation de présenter un pass vaccinal à leur retour des Etats-Unis, ont créé un mouvement nommé le « Freedom Convoy ».

Ce convoi de la liberté est issu de la Colombie-Britannique, sur la côte Pacifique du Canada, et gagne en sympathisant à chacune de leurs actions. Un mouvement consistant à bloquer les grands axes du pays, afin de se faire entendre, et en finalité obtenir la suppression immédiate du pass vaccinal. Fort de son succès outre-Atlantique, ce mouvement semble prêt à effectuer ses premiers pas en France.

Comment s’organisent-ils en France ?

Depuis plusieurs jours, certains Français réfractèrent aux différentes mesures sanitaires et vaccinales s’organisent afin de reproduire un mouvement similaire dans l’hexagone. Une organisation dont la majeure partie s’effectue via différents groupes Facebook, appelant chacun à une révolte imminente.

Selon les premières communications relayées sur les réseaux sociaux, ce convoi Français partirait dès cette semaine des villes les plus éloignées de la capitale, avançant sur les grands axes et avec pour but final de bloquer Paris ce week-end, avant de se diriger vers Bruxelles. À l’image du mouvement canadien, la revendication principale de ce cortège inédit est la récupération totale et immédiate des libertés.

« La réponse de l’État sera extrêmement ferme »

Interrogé par BFMTV concernant ces manifestations, le ministre de l’Intérieur a tout d’abord tenu à remettre en perspective l’importance de ce mouvement, avant de préciser que les forces de l’ordre se tiendraient prêtes à gérer une éventuelle tentative de blocage de la circulation :

«Aujourd’hui, nous n’avons pas de renseignements qui nous démontrent que cela s’organise dans des proportions qui seraient importantes. Nous mettons les moyens de renseignement et d’action si jamais des gens voulaient bloquer la liberté des uns et des autres, surtout un accès à la capitale. (…) Les gendarmes sont très mobilisés, nous prendrons nos responsabilités pour ne jamais laisser entraver la liberté de circulation (…)  la réponse de l’État sera extrêmement ferme »

Partagez cet article

Laisser un commentaire