Comment obtenir ce nouveau pass vaccinal, par Opera News

Une mise à jour de l'application TousAntiCovid va être proposée aux Français cette semaine.

La dernière mise à jour de l’application TousAntiCovid propose aux Français une nouvelle fonctionnalité, un pass vaccinal 2.0, valable pour une durée de 24 heures : le Pass +. Opera News fait le point sur ce nouveau dispositif. 

Qu’est-ce que le Pass + ?

En début de semaine, ce mardi 1er février, est apparue sur l’application TousAntiCovid une nouvelle fonctionnalité, disponible suite à la dernière mise à jour de l’App. Dénommé Pass +, cet outil permet d’associer une première dose de vaccin à un test négatif datant de moins de 24 heures. Pour obtenir ce pass, permettant aux primo-vaccinés d’entrer dans les lieux où le pass vaccinal est exigé, trois conditions sont nécessaires :

  • Avoir reçu une première dose de vaccin.
  • Présenter un test de dépistage au Covid négatif, datant de moins de 24h00.
  • Recevoir la seconde dose dans un délai maximum de 4 semaines après la première.

Une infection en guise de troisième dose

Au cœur des nombreuses polémiques liées au dispositif du pass sanitaire puis vaccinal, l’incorporation de la dose de rappel au sein de celui-ci afin de le conserver s’apprête à changer. En effet, désormais le schéma vaccinal complet prend en compte une infection au Covid post-vaccination comme une dose de rappel. Olivier Véran a détaillé le processus auprès de BFMTV :

« Si vous avez eu une injection et deux infections, si vous avez eu deux injections et une infection, et si vous avez eu trois injections de vaccin, vous conserverez le bénéfice de votre pass. Pour bénéficier du pass vaccinal, il faut que notre système immunitaire ait été stimulé au moins trois fois »

Vers une suppression du pass vaccinal avant l’été ? 

Décrié depuis son entrée en vigueur le mois dernier, le pass vaccinal devrait accompagner la vie des Français au moins jusqu’au début de l’été. À la suite du dernier conseil de défense sanitaire, Olivier Véran s’est exprimé concernant l’évolution de la situation sanitaire, aux allures positives, qui pourrait entraîner une suppression définitive du dispositif dès juillet prochain : « La fin, on la connaît, c’est juillet. Mais si nous pouvons supprimer le pass avant, nous le ferons »

En ce qui concerne les autres mesures restrictives les plus contraignantes, comme le port du masque à l’intérieur, le ministre de la Santé s’est également montré optimiste : « On l’a déjà fait. Avant la vague Delta, on avait retiré le masque dans les cinémas. Il était conseillé, mais plus obligatoire. On va revivre ce moment-là. Si l’épidémie suit son cours avec une baisse d’Omicron, ce sera au printemps »

Partagez cet article

Laisser un commentaire