Pourquoi le ministre est au cœur d’un scandale, par Opera News

Blanquer à Ibiza : « Trop c’est trop », l’opposition réclame la démission du ministre

Ce lundi 17 janvier, Mediapart révélait que Jean-Michel Blanquer avait annoncé le nouveau protocole sanitaire à l’école alors qu’il était en vacances à Ibiza, en Espagne. Une nouvelle plaçant le ministre de l’Education au cœur des critiques de l’opposition, l’appelant à démissionner sans plus attendre. Opera News fait le point sur la situation.

Des vacances qui passent mal

Le 2 janvier dernier, la veille de la rentrée scolaire, Jean-Michel Blanquer annonçait le nouveau protocole sanitaire à l’école, au sein d’un entretien accordé au journal Le Parisien. Protocole vivement critiqué par l’opposition, mais principalement par le corps enseignant, jugeant les différentes mesures incohérentes, inadaptées à la réalité de la situation. Ces derniers se sont fait entendre la semaine dernière, lors d’un mouvement de grève massif, probablement reconduit le jeudi 20 janvier.

Ce lundi 17 janvier, Mediapart révélait que l’entretien polémique de pré-rentrée avait été réalisé depuis Ibiza, où le ministre de l’Education était encore en vacances accompagné de sa nouvelle épouse, la journaliste Anna Cabana. Une révélation confirmée dans la foulée par le cabinet du ministre, provoquant de nombreuses réactions, provenant de divers horizons politiques.

L’opposition fustige Jean-Michel Blanquer

À l’heure où la situation sanitaire est extrêmement tendue dans les écoles, les vacances du ministre de l’Education ne passent pas. Si certains en ont simplement profité pour tacler Jean-Michel Blanquer sur les réseaux, d’autres ont demandé sa démission immédiate. C’est le cas de Yannick Jadot, candidat écologiste à la présidentielle : « Au lieu de préparer avec les enseignants et les parents d’élèves une rentrée sous Covid, le ministre organisait un coup médiatique les pieds dans le sable. Ce niveau de mépris et d’irresponsabilité n’est pas acceptable. Je demande de nouveau la démission de Jean-Michel Blanquer »

Député et premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure a lui reproché au gouvernement d’avoir masqué les raisons du retard dans la communication du protocole : « Le retard dans la communication du protocole était officiellement lié à la nécessité de coller à la réalité de la rentrée. Quand l’improvisation naît d’un mensonge, la confiance n’est plus possible »

« Ce qui compte c’est que les ministres soient à leur tâche »

Invité à réagir sur CNews, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a défendu Jean-Michel Blanquer, assurant que ces vacances ne l’avaient en aucun cas éloigné de ses obligations politiques : « Il faut être facilement rapatriable à Paris, joignable en permanence. À sa tâche, je n’ai aucune raison de penser que ce n’était pas le cas de Jean-Michel Blanquer qui était d’ailleurs à nos côtés le 27 décembre à l’Élysée pour le conseil des ministres exceptionnel qui s’est tenu à l’Élysée  ».

Elizabeth Moreno, la ministre chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, a également apporté son soutien au ministre de l’Education : « Le ministre de l’Éducation nationale est extrêmement mobilisé et engagé depuis quatre ans et demi (…). C’est une polémique de précampagne présidentielle ».

Partagez cet article

Laisser un commentaire