Troubles à l’ordre public: suspension des manifestations publiques jusqu’au 30 septembre

 

Une menace d’emprisonnement pèse sur tous ceux qui manifestent sur la voie publique jusqu’au 30 septembre 2020.

 

La décision est tombée hier, noyée dans l’actualité de la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle d’octobre 2020. La mesure de suspension des marches, sit-in et autres manifestations sur la voie publique est suspendue jusqu’au 30 septembre 2020. Alors que cette décision devait prendre fin ce mardi 15 septembre, elle a été prorogée par les ministres de la sécurité et de l’administration du territoire. Raison évoquée: prévention des troubles à l’ordre public. Et toute violation de cette disposition est passible de poursuites judiciaires.

 

 

Herman Bléoué

Partagez cet article

Laisser un commentaire