Gbagbo, Soro, Mabri: les jokers de la présidentielle 2020

Ils n’ont pas été rétenus comme candidat à la présidentielle 2020. Et pourtant Laurent Gbagbo du Fpi, Soro Guillaume de GPS et Mabri Toikeusse de l’UDPCI vont peser lourd dans cette élection du 31 octobre.

C’est fait. Les candidats à la présidentielle du 31 octobre sont connus: Alassane Ouattara du RHDP, Henri Konan Bédié du PDCI, Affi N’Guessan du FPI et Kouadio Konan Bertin (KKB) comme indépendant. Le rapport de force de ces 4 candidats donne 2 poids lourds, Ouattara et Bédié, un poids mi-lourd, Affi, et un poids léger KKB. Tout va sembler se jouer donc entre Ouattara et Bédié.

Le président sortant espère une élection au premier tour, concept qu’il appelle «un coup KO», car un second tour va le mettre en face de toute l’opposition, vu qu’il s’est mis à dos les autres partis politiques significatifs.

Pour contraindre le RHDP à un second tour, le rôle des grosses figures  politiques recacalées par le Conseil constitutionnel va être déterminant. Il s’agit de Laurent Gbagbo, Guillaume Soro et Mabri Toikeusse. Sans donc être candidats, et même électeurs pour les deux premiers cités, leur mot d’ordre va perser lourd dans la balance. Sachant cela, Henri Konan Bédié a pris langue avec eux pour espérer leur soutien. Des avancées dans ce sens sont explicitement perceptibles avec Guillaume Soro et Mabri Toikeusse. Le dialogue n’est pas rompu avec Laurent Gbagbo, même si certains de ses lieutenants penchent ouvertement pour l’homme fort du PDCI.

Dans le schema du second tour, Affi N’Guessan peut intervenir en outsider, comme un vrai trouble-fête, s’il obtient un soutien franc de Laurent Gbagbo avec qui le dialogue n’est également pas rompu. En effet, de tous les candidats retenus, Affi N’Guessan est le plus proche de Laurent Gbagbo au niveau idéologique et relationnel. Mais la lutte interne pour la présidence du FPI a laissé beaucoup de fissures qui n’ont cessé de s’agrandir…

Tous, y compris Alassane Ouattara, sont donc suspendus aux lèvres de Laurent Gbagbo, Guillaume Soro et Mabri Toikeusse, en prêtant l’oreille!

Herman Bléoué

Partagez cet article

Laisser un commentaire