Couverture de la présidentielle : l’ANP forme les journalistes de Serenti Group-Tembo

L’Autorité Nationale de la Presse (ANP), organe de régulation du secteur de la Presse en Côte d’Ivoire, entend accentuer son accompagnement des médias ivoiriens en vue d’avoir des productions de qualité et conformes aux règles et lois en vigueur. Ainsi, a-t-elle répondu favorablement à la demande formulée par la direction de Serenti Group, société éditrice du journal en ligne « Tembo », pour la formation de ses journalistes .

Un atelier de renforcement de capacités de l’équipe rédactionnelle de ce site d’informations s’est donc tenu ce jeudi 10 septembre 2020 au siège de l’ANP à Cocody Angré (Abidjan), autour de deux thématiques majeures en rapport  avec le contexte électoral que connait la Côte d’Ivoire. Il s’agit des « textes et pratiques professionnelles de traitement et de diffusion de l’information » et des « règles de la couverture professionnelle de la présidentielle du 31 octobre ».

Ces thèmes développés respectivement par Noël Likane, chef de service à la direction juridique, et Francis Domo, directeur de la Presse et des productions d’informations numériques, ont permis aux participants d’échanger avec les responsables de l’ANP sur les pratiques professionnelles recommandées et celles qui sont interdites dans la collecte, le traitement et la diffusion de l’information, et plus particulièrement les règles de couverture de l’élection présidentielle à venir. Les textes législatifs et réglementaires de la pratique du métier de journaliste ainsi que le code de déontologie du journaliste en Côte d’Ivoire et la charte ivoirienne des professionnels pour la protection des droits de l’enfant ont été revisités en vue de permettre aux journalistes de ‘’Tembo’’ d’améliorer  leurs connaissances de ces textes.

Les débats se sont cristallisés autour de la question du droit à l’image et de la protection de la vie privée des personnes dans les médias, la responsabilité du journaliste dans le traitement de l’information, la protection des sources, le principe sacro-saint de la séparation des faits du commentaire, l’équilibre de l’information, le droit de réponse et le pluralisme en période électorale. M. Domo a insisté sur l’interdiction faite au journaliste par la loi de publier des résultats de l’élection présidentielle non officiellement proclamés par la Commission électorale indépendante (CEI). Il a fait savoir que d’autres textes réglementant la couverture médiatique de l’élection du président de la république du 31 octobre prochain seront rendus publics dans les prochains jours.

A l’ouverture de la formation, le président de l’Anp, Samba Koné, s’est réjoui de l’initiative des responsables du journal en ligne Tembo, avec à leur tête Michèle Pépé (directrice de publication) et indiqué que l’ANP qui sera « vigilante en cette période électorale exhorte les médias à plus de professionnalisme afin d’éviter d’aller aux situations extrêmes telles que la suspension des journaux ».

Cette formation s’est déroulée sous la supervision de Sidonie Amoakon, Secrétaire Générale de l’ANP, entourée de plusieurs de ses collaborateurs notamment des directeurs de services.

Sébastien A.

 

Partagez cet article

Laisser un commentaire