Rebondissement dans l’élection à la FIF : la FIFA annule les décisions de Sidy Diallo

La Fédération internationale de football association vient de faire des recommandations qui prennent le contre-pied des décisions de la Fédération ivoirienne de football quant à élection à la présidence de la faîtière du sport-roi.

La Fédération internationale de football association (FIFA) « estime que le Comité d’Urgence n’est pas compétent pour « suspendre le processus électoral de la FIF », que ce dernier est donc toujours en place et qu’il doit reprendre sans délai».  En termes plus clairs, la FIFA annule l’Age du 29 aôut et maintient la Commission électorale présidée par René Diby en l’état. Dans une correspondance en date du 21 août 2020 dont nous avons reçu copie, en effet, l’organisation présidée par l’Italien, Gianni infantino, a demandé aux dirigeants du sport roi local de surseoir à l’organisation de l’Assemblée générale extraordinaire du samedi 29 août prochain devant se prononcer sur la modification de la composition de l’organe, en charge de conduire le processus électoral, qui désignera le prochain patron du football ivoirien.

Par ailleurs, l’organisation basée à Zurich, en Suisse, a demandé également au président de l’institution fédérale de lever la décision de suspension de la Commission électorale présidée par l’ex-ministre ivoirien des Sports. Cela, « après avoir analysé minutieusement les documents que vous nous avez envoyés, nous estimons que l’art. 100 des statuts de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) n’est pas applicable au cas d’espèce étant donné que nous ne sommes pas en présence d’un cas non prévu par les statuts ou d’un cas typique de force majeure.

Par ailleurs, l’art. 42 al. 8 des statuts de la FIF mentionne clairement que la Commission électorale « a pour mission d’organiser et de superviser la procédure électorale de la FIF et de prendre toute décision y relative », y compris les décisions concernant les délais liés au calendrier électoral», indique la FIFA. L’organisation internationale veut que tous les membres de l’organe présidé par René Diby, restent en place, et motivent leurs décisions relatives à la validation des dossiers de candidature des différents prétendants à la succession de l’enfant de Djékanou.  Et ce, en conformité avec les textes de la FIF.

En outre, la FIFA porte à l’intention de la FIF que la compétence pour fixer une nouvelle date pour les élections, au cas où cela s’avèrerait nécessaire, revient au Comité Exécutif dans le respect des délais et des dispositions statutaires (cf. arts. 34 et 35 des statuts de la FIF).

Pour rappel, la prochaine Assemblée générale élective de l’instance de gestion du ballon rond ivoirien, annoncée pour le 5 septembre 2020, pourrait finalement se tenir dans la période allant du 26 au 30 septembre.

 

 

Partagez cet article

Laisser un commentaire