Validation des candidatures à l’élection de la FIF / Sam Etiassé : « voici pourquoi j’ai refusé de signer le PV »

Le Secrétaire général de la commission électorale chargée de l’élection à la présidence de la Fédération ivoirienne de football (FIF), le Préfet hors grade, Sam Etiassé Jean-Baptiste s’est prononcé sur les raisons de son refus de signer les  Procès-verbal de délibérations des travaux de ladite commission élection ce mercredi 12 août 2020.

Il explique cette décision par le fait qu’il y a eu deux PV qui ont été établis à la suite des travaux de la commission. Il ressort de ses explications qu’une décision rendue le jeudi 06 août 2020 a été faite dans le strict respect des règles régissant l’élection à la présidence de la FIF. Et ces travaux se sont déroulés sur la base de sept points que sont, les lettres de parrainage non datées, l’absence de cachet sur les lettres de parrainage, les double ou triple parrainage, la récusation des parrainages, le parrainage d’un membre actif signé par un président sous sanction de la FIF, le cas de l’Africa Sport (les deux lettres de parrainage) et enfin le cas de l’Amical des arbitres (AMAFCI).

«  Après les délibérations des membres de la commission électorale, le jeudi 06 août 2020, les décisions ont été prises dans le strict respect du droit », a-t-il indiqué.

Poursuivant, il a ajouté que compte tenu de la fête de l’indépendance le 07 août, les membres de la commission se sont donc donnés rendez-vous pour la fin des travaux le samedi 08 août 2020. A cette date, toujours selon lui, des éléments extra-textuels demandant « qu’on laisse tous les candidats aller à l’élection en ne prenant que trois candidats sur les 04 en lice, ont été introduits ».

Face à cette situation qui n’est pas conforme à l’application des textes, « je refuse de d’apposer ma signature sur un document qui ne respecte pas les règles du droit, les règles régissant le fonctionnement de l’élection du président de la Fédération ivoirienne de football ».  Toujours selon lui, en foulant au pied le droit, l’on crée une jurisprudence.

En outre, il s’insurge contre le fait que l’on veuille aller à la cohésion sociale en excluant l’un des candidats. Quatre candidats, Sory Diabaté, Idriss Diallo, Konan Paul et Didier Drogba sont engagés dans la course à la succession de Sidy Diallo. Aussi, a-t-il indiqué que quatre des 07 membres que compte la commission électorale abondent dans le sens du respect des règles régissant l’élection du président de la FIF.

Sam Etiassé est aussi revenu sur les raisons de sa présence et son rôle au sein de la commission. En que directeur exécutif de la FIF, ce sont les textes qui l’autorisent à figurer au sein de la commission. Cependant, il ne prend pas part au débat et au vote. Il ne fait que guider et donner des conseil.

Il faut rappeler que la proclamation des noms des candidats retenus était prévue le lundi 11 août. Mais jusqu’à ce jour, aucun résultat n’a été  notifié par voie d’huissier aux différents candidats. Face donc à cette situation, le président de la FIF, Sidy Diallo, a procédé à travers un communiqué à la suspension de la Commission électorale et convoque une autre assemblée générale extraordinaire qui se tiendra le 29 aout prochain.

Par ailleurs, une conférence de presse du président de ladite commission Réné Diby est prévue pour ce mercredi après-midi.

E. Goli

Partagez cet article

Laisser un commentaire