JO 2020 : des Eléphants de Côte d’Ivoire bloqués faute d’argent

Il n’y aura que deux boxeuses ivoiriennes aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, si jamais elles arrivent à passer le barrage des qualifications. Chez les hommes, le mi-lourd Koné Adam et le poids plume Koné Yaya ne se sont pas vu offrir, comme Sanogo Sedja et Sidibé Mariam, l’opportunité de tenter leur chance au tournoi qualificatif continental organisé du 20 au 29 février à Dakar. La Fédération Ivoirienne de Boxe n’a pas pu prendre en charge le déplacement de ces deux représentants ivoiriens.

Arthur Boa Emmanuel, le nouveau président de la Fédération Ivoirienne de Boxe (FIB) doit être bien embêté en ce moment. Les deux boxeurs qui devaient prendre part au tournoi qualificatif continental de boxe, dernier virage pour pouvoir accéder aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 du Japon, sont bloqués à Abidjan. Ils devaient se rendre à Dakar au Sénégal pour tenter de décrocher leur ticket, à l’instar de 320 autres athlètes africains qui rêvent de défendre les couleurs de leurs pays à Tokyo au mois de juillet prochain. Les raisons avancées sont que la FIB n’a pas les moyens financiers pour supporter une prise en charge des deux boxeurs.

Résultat de recherche d'images pour "boxe ivoirienne"

Koné Adam, de la catégorie des mi-lourds (81kg), médaillé d’or en 2018 au championnat d’Afrique zone II, en Guinée, et Koné Yaya de la catégorie des poids plumes (54kg), auteur de 53 victoires en 58 combats, champion de Côte d’Ivoire et médaillé de bronze au championnat d’Afrique de la zone II en 2018, pouvaient valablement relever le défi à Dakar.

Résultat de recherche d'images pour "boxe ivoirienne arthur boa"

Le quotidien Le Sport évoque comme raison l’assèchement des caisses de la FIB par des dettes contractées par les prédécesseurs de l’actuel président de la FIB pour justifier la non prise en charge des deux boxeurs ivoiriens. Dans sa parution du jeudi 20 février, Le Sport révèle en effet que le Comité National Olympique (CNO) prendra en charge Sanogo Sedja et Sidibé Mariam, tandis que le la FIB ne paiera que les primes des deux représentantes ivoiriennes au tournoi qualificatif des JO 2020. Sans connaître les critères de sélection pour les prises en charge du CNO, l’on se demande pourquoi Koné Adam et Koné Yaya n’ont pas bénéficié, eux aussi, du même traitement.

Résultat de recherche d'images pour "boxe ivoirienne JO"

C’est bien dommage que la FIB n’ait pas pu envoyer au complet une faible délégation de seulement 4 athlètes ainsi que l’encadrement technique pour offrir à la Côte d’Ivoire plus de chances de qualifications et, plus loin, des chances de médaille aux JO de Tokyo 2020.

Résultat de recherche d'images pour "boxe ivoirienne JO"

Auteur : Constant K.
Source : Opera News – Tembo
Contact : opera.tembo@gmail.com
Que pensez-vous de cet article ?
Nous sommes à votre écoute, vos commentaires et partages nous permettent d’améliorer notre contenu.
Tous droits réservés.
Partagez cet article

Laisser un commentaire