Malversations financières : la CAF se lave de tout soupçon

Épinglé par le rapport du Cabinet PWC qui a produit un audit accablant sur la gestion de ses finances, la Confédération Africaine de Football (CAF) a rejeté ce jour toutes les accusations de malversations. La Caf les juge non fondées.

Résultat de recherche d'images pour "caf"

Cette semaine, les conclusions d’un rapport d’audit du cabinet PWC ont fuité dans la presse anglo-saxone. Ce rapport faisait état de plusieurs détournements à hauteur de 5 milliards de francs F CFA des membres du Comité exécutif de la CAF. Aujourd’hui, ce comité exécutif réuni à Doha au Qatar en marge de la Super Coupe CAF qui doit s’y dérouler, a produit un communiqué officiel pour réfuter toutes les allégations de malversations financières dont il est la cible.

Pour la CAF, ce ne sont ni plus ni moins que des accusations infondées, en définissant les sorties de caisses comme «des actes de solidarités en faveur des familles des personnes ayant servi le football africain».

Résultat de recherche d'images pour "caf meeting"

La CAF indique qu’elle peut fournir tous les justificatifs de ces transactions incriminées par le cabinet PWC notamment au sujet de la gestion des fonds FIFA FORWARD qui pose aussi problème.

En dessous, le communiqué de la CAF

Communiqué
1
Le Comité Exécutif de la CAF réuni ce jour le 14 février 2020 à Doha a consacré la première partie de ses travaux a l’examen du rapport PWC portant « revue organisationnelle de la CAF » sur les exercices de 2015 à 2019 et qui a été réalisée en moins de 3 mois.
Invité à cette session du Comité Exécutif, le cabinet PWC ne s’est pas présenté.

Le Comité Exécutif conteste les allégations non fondées contenues dans ce rapport notamment les points suivants :

– Prise en charge de funérailles : il s’agit d’actes de solidarité en faveur de familles de personnes ayant servi le football africain dont la famille de feu Hussein Swaleh décédé de retour de mission dans le crash d’un avion.

– Les fonds FIFA FORWARD dont l’utilisation est strictement encadrée par des procédures de la FIFA elle-même. Pour rappel, les années 2015, 2016, 2017 ont fait l’objet d’un audit de la FIFA à travers des cabinets internationaux au nombre desquels figure PWC.

– TACTICAL STEEL : sur ce dossier, les procédures sont en cours devant diverses instances. La CAF se tient à disposition afin de fournir toutes les justifications concernant cette opération autorisée au préalable par le Comité Exécutif.

 

Auteur : Constant K.
Source : Opera News – Tembo
Contact : opera.tembo@gmail.com

Que pensez-vous de cet article ?
Nous sommes à votre écoute, vos commentaires et partages nous permettent d’améliorer notre contenu.
Tous droits réservés.

Partagez cet article

Laisser un commentaire