Emprisonné depuis 8 ans: Seka Seka devient « fou »

Suite à la publication de photos récentes du commandant Anselme Séka Yapo, plus connu sous le sobriquet de Séka Séka, sur les réseaux sociaux, une source bien introduite tire la sonnette d’alarme sur l’état de santé de cet ex-aide de camp de l’ex-première dame, Simone Gbagbo.

« Comme vous le constatez sur ces images, le commandant Seka Seka est devenu fou. Il perd totalement la raison. Il est impossible de l’approcher car il est devenu très violent. Il prend des médicaments pour s’endormir», affirme cette visiteuse dont nous tairons le nom pour lui éviter des représailles. Cette information est enrichie par un autre proche, un ex-commandant.

L’ancien aide de camp de l’ex-première dame Simone Gbagbo, son présumé bras armé, a été arrêté en octobre 2011 à Abidjan à l’aéroport Félix Houphouet Boigny où il transitait de Lomé pour Conakry. Depuis 2010, il était dans le collimateur de l’Union européenne. L’officier supérieur sorti de l’Ecole des forces armées (EFA) de Bouaké est accusé d’avoir été effectué les basses œuvres de l’ex-première dame, notamment dans l’affaire des « escadrons de la mort », selon une enquête de l’Organisation des Nations Unies publiée en 2003 et portant sur les violations des droits de l’homme suite à la rébellion de septembre 2002

Après sa détention à la Direction de la surveillance du territoire (DST), le commandant Anselme Séka Yapo alias Séka Séka a été condamné à vingt ans d’emprisonnement par le tribunal militaire d’Abidjan pour homicide volontaire et coups et blessures notamment sur la personne du garde de corps de Joël N’Guessan.

 

Cyrille NAHIN
Source : Opera News – Tembo
Contact: opera.tembo@gmail.com
Que pensez-vous de cet article ?
Nous sommes à votre écoute, vos commentaires et partages nous permettent d’améliorer notre contenu.
Tous droits réservés.
Partagez cet article

Laisser un commentaire