[OPINION] Que cache l’appel du pied d’Alassane Ouattara à Henri Konan Bédié ?

Le président de la République, Alassane Ouattara, était ce week-end à Sakassou dans la royauté baoulé pour, dit-on, rencontrer la reine des Baoulé. Au cours de cette visite, le chef de l’Etat a fait un appel du pied au président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié, avec qui il est en rupture de ban depuis plusieurs mois.

Alassane Ouattara et la reine Nanan Akoua Boni II.

«Je voudrais remercier les représentants du 6 décembre qui ont pris l’engagement de voir mon aîné, le président Henri Konan Bédié, pour lui transmettre votre message. Et je suis sûr que quand il aura l’occasion de vous recevoir, cela permettra de faire avancer les choses au nom de la grande famille houphouetiste que nous représentons. Car nous sommes véritablement les héritiers du président Félix Houphouët-Boigny», a indiqué Alassane Ouattara lors de son adresse à Sakassou. Cette attitude du chef de l’Etat suscite des interrogations. Pourquoi un rapprochement avec le PDCI quand on sait que le parti du fondateur de la Côte d’Ivoire moderne n’est plus disposé à laisser le pouvoir d’Etat à un autre parti.

« Nous avons tous un engagement, celui de ramener, dans la logique des normes, le PDCI au pouvoir d’Etat», avait déclaré l’ex-ministre de l’Intérieur de Konan Bédié, Emile Constant Bombet, représentant le président du PDCI le samedi 1er février à la présentation des vœux des mouvements et associations au président du parti.

Alassane Ouattara n’aurait-il plus confiance en ses alliés du RHDP, notamment l’UDPCI dont le président Albert Mabri Toakeusse vise le fauteuil présidentiel? Ou alors, la puissance tant prônée du RHDP serait-elle un leurre? Autant de questions que l’on se pose. En effet, ce rapprochement que souhaite le patron du RHDP n’est pas fortuit. Depuis quelques temps, l’on constate des dissonances au sein du RDR, notamment avec le choix du premier ministre Amadou Gon Coulibaly comme candidat de substitut en cas de renoncement d’Alassane Ouattara à briguer la magistrature suprême.

Outre cela, il y a l’intention de l’un des cadres du Rassemblement des Républicains (RDR), et non des moindres: le ministre des affaires étrangères Marcel Amon Tanoh. Des choses qui ne sont pas faites pour apporter la cohésion au sein de la case.

Aussi, la dissension avec l’ex-président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro a également mis du plomb dans les ailes du RDR. Cette fracture annonce une bataille pour la conquête du Nord lors de la présidentielle entre le clan Soro et le RDR. Ce qui ne sera pas de tout repos pour les hommes d’Alassane Ouattara ou de Gon Coulibaly, surtout quand on sait que le second ne fait pas l’unanimité dans sa zone géographique natale.

Ces grincements de dents ne sont pas les seules raisons qui poussent le chef de l’Etat à solliciter cette nouvelle union avec le président du PDCI. La candidature du président de l’UDPCI est aussi l’une des raisons fondamentales de cette décision.

Albert Mabri Toikeusse, c’est 2,57% du suffrage exprimé lors du premier tour de la présidentielle de 2010. C’est une personnalité et un parti politique avec lequel il faut compter. Et sa candidature en 2020 serait un coup dur pour le RHDP unifié et le candidat de cette formation politique. On peut aisément se demander si cette décision ne serait pas aussi due au fait que les mouvements « Sur les traces » de Kobenan Adjoumani et « Renaissance » de Daniel Kablan Duncan n’auraient pas été à la hauteur des promesses et de la mission à eux confiées ?

Au regard de ce qui précède, l’on pourrait dire que le président Alassane Ouattara veut renouer avec Henri Konan Bédié pour un éventuel appui à 2020 comme ce fut le cas en 2010 et 2015. Une tentative qui ne sera pas facile, quand on sait que le PDCI est décidé à ne plus faire de passe à l’adversaire. De plus, si un rapprochement devrait se faire, beaucoup de questions restent à élucider, notamment celle portant sur l’alternance, principale pomme de discorde.

Auteur : E.Goli
Source : Opera News – Tembo
Contact: opera.tembo@gmail.com
Que pensez-vous de cet article ?
Nous sommes à votre écoute, vos commentaires et partages nous permettent d’améliorer notre contenu.
Tous droits réservés.
Partagez cet article

Laisser un commentaire