Le Taekwondo désormais une discipline académique

Après la réforme du Taekwondo instaurée en 2012 qui visait l’enseignement de cette discipline dans le programme de l’Institut National de la Jeunesse et des Sports (INJS), la Fédération ivoirienne de Taekwondo (FITKD) a obtenu une suite favorable.

Le Taekwondo vient d’être admis au nombre des disciplines du programme de l’enseignement de l’Institut National de la Jeunesse et des Sports (INJS). Cette collaboration, sollicitée par le président Bamba Cheick Daniel, a été concrétisée récemment à travers un protocole d’accord entre la FITKD et l’INJS. L’objectif est de permettre aux étudiants intéressés par ce sport d’étudier la discipline afin d’en devenir des cadres techniques et administratifs pour perpétuer son développement en Côte d’Ivoire. Cette avancée est saluée par Me Bamba Cheick Daniel.

« C’est un jour nouveau pour le taekwondo. L’entrée à l’INJS du taekwondo est un avenir assuré.  Il nous faut maintenant de vrais sachant au taekwondo. Il faut sortir de la voie de l’artisanat. On est maître de taekwondo mais on ne peut pas dispenser cette discipline parce qu’il y a des pans entiers de la connaissance qui nous échappent. Désormais dans les lycées et collèges, on aura des professeurs qui apprendront aux élèves et étudiants comment gérer les enfants et comment les faire monter progressivement. C’est donc un débouché important pour les athlètes », a déclaré le président de la FITKD.

Le programme de formation des étudiants s’articulera autour de l’Anatomie, de la physiologie humaine, de la psychologie de l’enfant avec des stages de pratiques et de rédaction d’un mémoire ou rapport de stage et examens. A l’issue de la formation, un Brevet d’entraîneur national sera délivré aux étudiants. Pour rappel, les travaux sur la réforme du Taekwondo ont eu lieu en 2012 et le projet a été mis à exécution depuis 2013.

Le Directeur général de l’INJS, Sanogo Anzoumana Habib, a exprimé sa joie de voir le Taekwondo intégrer le rang des disciplines dispensées dans son institution.

« Je voudrais féliciter le président de la Fédération ivoirienne de taekwondo pour cet acte historique que nous venons de poser ensemble et qui fera date dans les annales du sport en Côte d’Ivoire. Cette cérémonie est d’une importance capitale parce qu’elle nous permet de pouvoir formaliser la formation pour l’obtention de ce diplôme. Ces étudiants seront formés selon les règles de l’art avec tout le background qui leur permettra d’enseigner avec la possibilité de faire un Master et un doctorat en taekwondo pour permettre à cette discipline de continuer son essor et de continuer d’offrir d’autres lauriers à notre pays », a-t-il souhaité.

Après l’athlétisme, le Taekwondo est la 2ème discipline à avoir remporté des médailles aux Jeux olympiques.

 

E.Goli

 

Source : Tembo/Opera News

Toute reproduction de cet article est interdite. Pour toute demande de partenariat veuillez écrire à : opera.tembo@gmail.com

Partagez cet article

Laisser un commentaire